Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de la famille Raibaud en images
  • Le blog de la famille Raibaud en images
  • : L'escalade, la cuisine, le soleil de la côte d'azur... en photo ! Simon Raibaud, Jean Raibaud, Martine Raibaud et Jean-Claude Raibaud vous présentent leurs loisirs en image.
  • Contact

Recherche

Nous contacter

15 mai 2017 1 15 /05 /mai /2017 18:14

Aujourd'hui il fait beau, l'imprimeur a eu mon feu vert pour rouler le topo d'escalade des Alpes-Maritimes version 4. Mon éditeur, guide et surtout ami, m'a emmené faire une douzaine de longueurs sur l'échine du dragon pour fêter ça, avant d'aller déguster tardivement, fraises et pan-bagnat sur la plage...

S'approcher, d'abord...

L'ambiance est donnée.

.

La progression se fait souvent sur les arêtes. Cherchez bien, il est au relais...

Vue depuis le relais supérieur. Regardez bien, vous me verrez.

De belles longueurs, où le lichen peut rajouter de l'ambiance.

Derrière moi...

Premier mamelon avalé, nous attaquons le second.

Il y a pire comme ambiance.

.

.

Après un rappel dans une faille, où je profite de la fraicheur pour assurer Pierrot, qui repart sur la paroi d'en face.

De vraiment belle longueurs. Mieux vaut être à l'aise dans le 6a.

On ne voit pas la corde parce que je suis derrière un ressaut. Il faut d'ailleurs faire un pas au-dessus du vide pour attaquer la dalle.

Lou tchéfé !

Bientôt nous serons en bas pour profiter aussi de la mer...

Pendant que certains sont encore sur les skis de randonnée là-bas dans le massif.

L'échine du dragon n'en fini pas !

Petit coup d'oeil...

... aux alentours.

Encore un rappel, une faille au frais.

.

Elle aurait pu aussi s'appeler "Mounta-cala".

Onzième ? Douzième ? Treizième ?...

Mounta-cala je vous dis !

Je crois que cette fois ci, c'est vraiment la dernière. Derrière, un rappel, une remontée sur le cap Roux pour trouver le chemin de descente.

Une sacré belle journée.

A califourchon sur l'arête.

Allez ! j'en peux plus !

La descente, dans un cadre pas trop mal...

Allez, encore un effort... Dur à suivre le Pierrot. Heureusement, il attend.

Pierrot, courageux, ira nager. Pour moi, les jambes suffiront...

Pan-bagnat, fraises. Elle n'est pas belle la vie ? Bon, derrière, il me faudra une semaine pour récupérer. Mais quel pied !

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude RAIBAUD - dans Escalade-Alpinisme
commenter cet article

commentaires